Publications de l’AFIRSE

Une collection AFIRSE a été créée en 2006 chez l’Harmattan. Elle est dirigée par Guy Berger, auquel vous pouvez vous adresser pour proposer un ouvrage (guy.berger[at]orange.fr)

LA RECHERCHE EN ÉDUCATION AU MEXIQUE
Etat des travaux. Sous la direction de Patricia Ducoing, Martiniano Arredondo, Concepcion Barron, Maria Luisa Chavoya, Yazmin Cuevas, Angel Dias-Barriga, Frida Dias-Barriga, Patricia Ducoing, Susana Garcia, Rocio Grediaga, Norma Georgina Gutierrez
Ce travail est le fruit de l’effort de plusieurs collègues, membres de la section mexicaine de l’AFIRSE, qui ont participé à l’élaboration des Etats de la Connaissance sur la recherche en éducation dans le cadre du Conseil mexicain de la recherche éducative (COMIE) au cours de la décennie 1902-2002.
Le Conseil mexicain est une association académique qui rassemble les principaux chercheurs en éducation du pays et dont l’une des fonctions est de promouvoir et consolider la recherche dans le domaine de l’éducation. L’ouvrage, particulièrement exhaustif et auquel ont contribué vingt trois chercheurs des universités du Mexique, comprend cinq grandes sections :
– La formation des professeurs et des professionnels de l’éducation
– La vie scolaire et universitaire
– La problématique curriculaire
– Education et valeurs, technologie de l’information et de la communication, éducation et travail
– Construction du champ et construction de la communauté des chercheurs.
Cet ouvrage est le premier de la collection AFIRSE 264 p. prix librairie : 22,50 €

VOCABULAIRE DE LA COMPLEXITÉ
Post-scriptum à La Méthode d'Edgar Morin, Marius Mukungu, Kakangu
Ce Vocabulaire de la complexité veut servir de porte d’entrée (et de sortie) à la lecture de La Méthode d’Edgar Morin. Bien entendu, il n’est pas la seule porte d’entrée à la compréhension de La Méthode et n’a aucune prétention d’en permettre une sortie triomphante. Il a été écrit dans un esprit didactique. On petit même le considérer comme une sorte de didacticiel de La Méthode.
Ce vocabulaire est un référentiel de La Méthode. Il n’a pas pour dessein de la remplacer ni de la simplifier, ni même de la schématiser. Il n’est pas une synthèse de La Méthode, car cette dernière n’est pas synthétisable. Il n’en constitue pas un catalogue, car le catalogue ne propose pas de réflexion. Il n’est pas un guide de La Méthode, car le guide a souvent tendance à s’auto-admirer. Même s’il se présente, par moment, comme un guide, le guide ne doit pas être pris ici comme un synonyme de « chef absolu ». Le mot guide ne doit pas être pris dans le sens « alphabébête » et « vulgatique » où il est souvent employé et où il a été détourné, dégradé puis dévoyé. « Guider », ici, doit être pris dans le sens d’accompagner et de « surveiller » (au sens premier du terme : « surveiller » veut dire « veiller sur… »). Il y a donc comme de la bienveillance dans le guidage et/ou le pilotage de, par et dans La Méthode. C’est dans cet esprit que ce vocabulaire a été écrit.
L’ouvrage est précédé d’une introduction de Christiane PEYRON BONJAN et de Guy BERGER
ISBN : 978-2-296-03917-9 • septembre 2007 • 542 pages
Marius MUKUNGU KAKANGU est philosophe et informaticien. Artisan de la théorie des systèmes complexes. Collaborateur d'Edgar Morin depuis dix-huit ans et de plusieurs institutions de formation en management et pilotage de projets en situation complexe (ADEC, IMA, HERACLITE). Il a contribué à l’élaboration de plusieurs projets sur la théorie des systèmes adaptatifs complexes, dont COMSOL (complexité-solution), projet piloté et financé par le ministère de l’Industrie et du Commerce, à Pau, en 1995. Il prépare actuellement un livre sur la crise africaine (« crisologie africaine »), abordée dans l’angle de la théorie des systèmes adaptatifs complexes.

Publicités