Éducation, investigation et diversité

L’Association Francophone Internationale de Recherche Scientifique en Education AFIRSE-Section Brésilienne, va tenir son VII Colloque National en collaboration avec les Programmes de Post-Graduation de l’Université de l’Etat do Rio Grande do Norte – UERN, l’Université Fédérale do Rio Grande do Norte – UFRN et l’Université Fédérale do Amazonas – UFAM, l’Université Fédérale do Piauí – UFPI.

SUR LE COLLOQUE

Ce colloque a pour objet offrir aux éducateurs la possibilité de promouvoir l’échange scientifique autour des réflexions, expériences et études sur les problématiques de l’investigation dans le terrain de l’éducation au regard des contrastes et de la diversité. Il s’adresse à tous les chercheurs, enseignants, éducateurs, ainsi qu’aux étudiants qui se préparent à l’intervention et à la recherche dans le domaine de l’éducation.
Les travaux se dérouleront en conférences, tables rondes, sessions coordonnées et ateliers. Au cours des sessions coordonnées et des ateliers mériteront une spéciale attention la réflexion, le débat et le partage des résultats des travaux de recherche.

PROBLÉMATIQUE

L’être humain a besoin de s’orienter vers un but qui l’oblige à se dépasser lui-même. C´est par l’esprit d’investigation qu’il se trouve en état de veille cherchant se soustraire aux incertitudes de l’existence, soutenu par la connaissance qu’il a de son contexte. La recherche est le moyen qui donne aux individus le dynamisme nécessaire pour élargir ses horizons et chercher une meilleure compréhension de ce qu’il fait et de ce qu’il est. Faire de la recherche c’est chercher à nouveau pour en découvrir plus, c’est-à-dire, des connaissances nouvelles dans les différents champs de l’activité humaine.
Dans le domaine de l’éducation, les recherches, par leur nature, leurs objets, pratiques, interrelations et situations vécues ne peuvent absolument pas être pensées séparément de la société. Pour cela, les chercheurs se trouvent devant une diversité de problèmes et de défis d’ordre politique, éthique, épistémologique, méthodologique, parmi d’autres, concernant à la fois les soucis du savoir, la production, la reconstruction et la ré-signification de la connaissance.
On cherche pour en savoir plus, mais aussi pour mieux s’interroger en face d’une réalité marquée par les dilemmes, les paradoxes et les contradictions. La connaissance de l’état des lieux dans le domaine de l’éducation, même quand elle est marquée par des dilemmes et des complexités, est toujours essentielle et déterminante. On sait que les activités de recherche doivent toujours s’appuyer sur des solides fondements théoriques et sur des résultats de la recherche. Cela est bien la condition pour qu’elle puisse alimenter le débat, conduire la réflexion et promouvoir des solutions.
Il s’agit des situations concernant la production et la transmission des connaissances, puisque la visibilité et la reconnaissance de la recherche dans les institutions d’enseignement supérieur obéissent à un objectif prioritaire : celui d’une capacité des enseignements à produire l’élévation du niveau de connaissances des étudiants et à élever la qualité de leur formation.
La formation professionnelle des nouvelles générations a connu, ces dernières années, de multiples et profondes mutations qui se reflètent dans les transformations vécues dans le domaine éducatif. Compte tenu de l’ouverture des universités à une population d’étudiants de plus en plus croissante, et à une très large et très diversifiée branche de formations, il faut que les institutions d’enseignement et de recherche puissent répondre à des nouveaux besoins de la société et du marché .
On sait que les bouleversements intervenus sur le marché du travail, ainsi que dans les profils professionnels requis pour accéder à des postes d’encadrement montrent que les compétences d’antan ne sont pas nécessairement celles qui seront exigées demain, et que le secteur productif de la société de la connaissance requiert de nouvelles compétences et savoir-faire. L’intégration dans la société de la connaissance passe évidemment par l’adoption de nouveaux objects, exigeant que l’ensemble des institutions universitaires s’engagent dans un processus de réflexion sur la nature, l’organisation, l’attrait et la pertinence de l’offre éducative, ainsi que sur la capacité, l’orientation, l’impact et la pertinence qu’elles accordent à la recherche.
Il est toujours important que les enseignants-chercheurs réfléchissent et, s’il en faut, essaient de répondre à quelques questions qui nécessairement se posent dans l’actuel panorama académique universitaire.
En effet, en ce qui concerne les recherches en éducation, il y a des questions qui s’imposent :

  • Pourquoi et comment peut-on être chercheur ?
  • Quelle recherche ? Pour quoi ? Pour qui ?
  • À quoi la recherche en éducation sert-elle ?

Il est temps que les institutions éducatives introduisent dans leur enseignement les connaissances fournies par les données et les résultats de la recherche. Une analyse sérieuse et continue de la réalité à l’université et aux écoles fournira aux chercheurs des indicateurs précieux pour tracer les profils de recherche qui signalisent les priorités à chaque institution. Ce sont là des démarches qui peuvent renforcer progressivement le lien entre la qualité du travail de recherche et l’enseignement mis en pratique.
Le VII Colloque de l’AFIRSE-Section Brésilienne se tourne vers ces problématiques dans le sens de contribuer au débat, à la réflexion et au questionnement sur les enjeux de la recherche en éducation mise au point à l’intérieur et en dehors des institutions universitaires et des cercles institutionnels de recherche.

Le débat, la réflexion et les questionnements s’articuleront autour de 6 axes thématique :

  • Formation Professionnelle : politiques et pratiques ;
  • Education Inclusive ;
  • Education et Technologie de l’Information et de la Communication ;
  • Pratiques Pédagogiques et Curriculum ;
  • Politiques et Gestion de l’ Education ;
  • Education Supérieure .
Publicités